Découvrir Pompertuzat

Histoire de Pompertuzat

Population

1536 : 50 feux

1793 : 299 habitants

1872 : 296 habitants

1962 : 275 habitants

1985 : 699 habitants

1999 : 1208 habitants

2004 : 2062 habitants

2020 : 2350 habitants

graphique population pompertuzat

armoiries blason pompertuzatArmoiries

« De sable à la billette d’or » c’est-à-dire « Fond noir avec au centre un petit rectangle jaune ».

Présentation de la commune

Etendue sur 544 hectares, la commune de POMPERTUZAT est toute en longueur et est traversée par la RD 813 :

  • au nord-est, la plaine alluviale de l’Hers mort, traversée par le Canal du Midi et l’autoroute A 62,
  • au sud-ouest, les coteaux mollassiques du Lauragais, où coulent les ruisseaux de Rodoloze, Las Crozes et Garoche. La partie la plus ancienne du village, dominée par l’église, occupe le versant nord du coteau.
    L’altitude varie de 147 m dans la plaine, à 270 m au point culminant, l’église étant à 224 m.
plan de pompertuzat

Histoire du village

château Pompertuzat

POMPERTUZAT pendant l’Antiquité

Située sur la voie romaine joignant TOULOUSE à NARBONNE, POMPERTUZAT a d’abord été appelée Ad Nomum ce qui évoquerait « la neuvième borne milliaire ».
Les bornes milliaires sont les ancêtres de nos panneaux indicateurs.
Ainsi, Ad Nomum a été un site « mutatio » c’est-à-dire un relais pour le changement de chevaux et un site statio, lieu de repos où le pèlerin pouvait passer la nuit.

L’établissement des Hospitaliers (les Chevaliers de Saint Jean de Jérusalem) à POMPERTUZAT remontent au XIIème siècle, alors que celui des Templiers à PECHABOU ne date que du siècle suivant. Après la suppression de l’ordre du temple, les deux domaines réunis composèrent une dépendance assez importante du Grand Prieuré de TOULOUSE. Les Hospitaliers de TOULOUSE avaient de nombreuses terres dans POMPERTUZAT.

 

Les différents seigneurs

1243 : vente de la villam de POMPERTUZAT et tout ce qu’il y possède à Raymond VII, Marquis de Provence.

De 1435 à 1660 : la Seigneurie a appartenu à la famille De NAUTAYRE de père en fils.
Un dénombrement de Christophe De NAUTAYRE en 1540 nous apprend qu’il avait la juridiction moyenne et basse, la haute justice étant divisée en deux parts. Une de ces parts aurait appartenu à la Reine Catherine.

1639 : acquisition de l’ensemble du domaine par Jean Louis de LATOUR-LANDORTHE, mari de Claire De NAUTAYRE dernière seigneuresse de la famille NAUTAYRE.

1660 : Pierre De PELUT, conseiller du roi et lieutenant en la sénéchaussée de TOULOUSE devient le nouveau seigneur. Dans le dénombrement de Pierre De PELUT du 31 mars 1689, il déclare posséder la haute, moyenne et basse justice.

1748 : reconnaissances seigneuriales de Messire André JOUGLA baron de PARAZA, conseiller au Parlement.

1818 : vente aux enchères du domaine, Louise De CHALVET veuve du comte De LAFFITTE PELLEPORT devient seigneuresse de POMPERTUZAT. La comtesse De LAFFITTE, a été longtemps en procès avec le Maire de POMPERTUZAT. Elle voulait récupérer la clé de la prison attenante au mur du château, clé que la municipalité avait en sa possession.

1823 : acquisition par Henri De VILLELE, ministre des rois Louis XVIII puis Charles X.

Les églises de POMPERTUZAT

Actuellement, POMPERTUZAT possède une église paroissiale située un peu à l’écart du village, sous le double patronage Saint-André et Saint-Cloud.
De style ogival méridional, cette église du pastel a été construite en brique et mortier de chaux au XVIème siècle sur un bâtiment plus ancien.
En effet, lors de la dernière restauration, l’installation d’un drain tout autour de l’église a mis en évidence d’ancienne fondation.
Une première restauration en 1855 a été confiée à des peintres italiens sous la maîtrise du Conseil de fabrique (assemblée de décideurs sous la présidence du curé du lieu).
L’église étant en très mauvais état, le Conseil a signé un bail à besogne avec le peintre Jean Antoine PEDOYA en avril 1855 pour donner à l’église des sortes d’embellissements, décorations, peintures, dorures, moyennant la somme de 3 650 francs.
Cette restauration a été financée en grande partie par des dons de la population.

église de Pompertuzat

Les peintres PEDOYA 

Issus d’une famille nombreuse de CUASSO AL PIANO en ITALIE, trois frères s’installent à MONTSERON en ARIEGE.

  • François (1798 – 1874) vint en France en 1822. Il était peintre d’histoire et décorateur.
  • Fortunato (1807 – 1845) mourut accidentellement en restaurant une église.
  • Jean Antoine (1808 – 1875) était peintre d’église, spécialisé dans les fresques.
    Les trois frères ont souvent travaillé ensemble, signant leurs travaux « PEDOYA frères ».
  • Ricard (Pietro Riccardo 1835 – 1895), orphelin de père vint en France chez son oncle Jean Antoine en 1851. C’est lui qui décora POMPERTUZAT en 1855.

 

voute peinte par les peintres Pedoya
gorgone

Lors de la dernière restauration en 1999, un fronton à l’effigie d’une gorgone a été découvert dans les fonts baptismaux. Méduse est une des sœurs gorgone qui fut tuée par Persée car c’est la seule qui est mortelle. Elle transforme en pierre tous ceux qui croisent sont regard. Elle est représentée avec des yeux à l’expression féroce et une chevelure mêlée de serpents. Persée réussit à la décapiter et en a fait cadeau à la déesse Athéna.
Découverte d’une litre funéraire sous les peintures murales du XIXème siècle.
Une litre funéraire est une large bande noire peinte sur les maçonneries en signe de deuil lors du décès du seigneur haut justicier.

Eglise Saint-Cloud

Cette église se trouvait dans les murailles du Fort de POMPERTUZAT. Dans le Fort, il y avait 10 maisons et 3 patus (pré) et le château féodal. Cette église était dédiée à Saint-Cloud, petit-fils de Clovis. En février 1570, lors de l’invasion des huguenots l’église Saint-André et Saint-Cloud ont été pillées et incendiées (dépositions de Pierre SICARD, prêtre du lieu, Jean BARETGE, vieux de POMPERTUZAT). C’est à partir de cette date que l’église Saint-André portera le double vocable.

Chapelle Saint-Roch

Cette chapelle est située sur le domaine de la Moulinasse qui existait déjà sur le cadastre de 1554.
Le 20 janvier 1859 devant Monsieur Eugène HANGAR, avocat à TOULOUSE, Léon Frédéric Albert CAVAILHES fait donation d’une bâtisse de son domaine. L’acte est passé chez Maître LINAS. Cette chapelle a été utilisée pendant les mois d’hiver jusqu’en 1996 date à laquelle, au vu de la nécessité de faire des réparations importantes, la commission de sécurité a demandé la fermeture au public. Elle a été restaurée et depuis, elle sert de lieu d’exposition afin de respecter les clauses de la donation.

chapelle Saint-Roch

Pigeonnier

Cet édifice du XVIIème siècle est un ancien pigeonnier, mais plusieurs hypothèses ont été émises quant à sa première destination, peut-être un ancien moulin transformé plus tard en colombier. Il est inscrit à l’inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1932.

pigeonnier

Monuments aux morts

monument aux morts

Il est constitué de briques et de marbre et se situe au pied de l’Eglise Saint André – Saint Cloud.
Ce monument a été offert par Marcel DIEULAFOY, Maire, pour perpétuer la mémoire des enfants de POMPERTUZAT morts pour la France pendant la grande guerre de 14-18. Il a fourni les plans, réduction de la grande pyramide de Khéops et le choix de son emplacement.
Ce monument est entre autre dédié à sa femme Jeanne DIEULAFOY née MAGRE, femme hors du commun qui a vécu au château de Langlade (aujourd’hui disparu) et qui a découvert avec son mari Marcel DIEULAFOY, la célèbre frise des archers du palais de DARIUS en Perse.
La rue principale de la commune porte son nom depuis 1985.

les archers
monument aux morts

Canal du Midi

Le Canal du Midi traverse dans sa largeur le territoire de POMPERTUZAT. Sa construction dura environ 15 ans, de 1660 à 1681, sous la responsabilité de Pierre Paul RIQUET et sous le règne de Louis XIV.

Pierre Paul RIQUET (1609 – 1680) était fermier des gabelles (impôt sur le sel).

Le creusement de ce canal a nécessité la mobilisation d’environ 12 000 ouvriers, armés de pelles et de pioches.
Afin de garder sa main d’œuvre, RIQUET paye correctement ses ouvriers.
Le canal comporte 63 écluses, 126 ponts, 55 aqueducs et 7 ponts canaux.
RIQUET ne verra malheureusement pas l’inauguration de son œuvre.
Le pont de POMPERTUZAT dit de DEYME date du XIXème siècle. Il est construit en brique. Il est démoli en 1814. En effet, l’armée du Maréchal SOULT est suivie par les troupes de WELLINGTON, composés de soldats anglais. Ils passent à POMPERTUZAT en avril 1814 et afin de protéger l’armée française, le pont est démoli et fut reconstruit pour rétablir la communication vers BELBERAUD et ESCALQUENS.

Le Canal du Midi a été classé au Patrimoine mondial de l’Unesco en 1996.

Canal du Midi

Plan et itinéraire d’accès

Mairie de Pompertuzat

51 rue Jane Dieulafoy
31450 POMPERTUZAT

Téléphone : 05 34 66 62 10

}

Lundi : 8 h 30 – 18 h
Mardi : 8 h 30 – 12 h / 13 h – 18 h
Mercredi : Fermé au public
Jeudi : 8 h 30 – 13 h / Fermé au public
Vendredi : 8 h 30 – 16 h 30

Accessibilité

Pin It on Pinterest